« Nossolar » « Notre demeure » – un film sur l’Au delà et les passages après le décès

NossoLar : ‘Notre Demeure’

C’est une super production brésilienne basée sur l’ouvrage le plus connu du médium brésilien Chico Xavier. A travers le personnage d’André Luiz, il décrit avec beaucoup de détails ce qu’est la vie dans l’au-delà.

La vie après la mort est le thème principal de cette histoire, sur la transformation d’un homme durant sa surprenante et éclairante expérience dans une dimension spirituelle de l’autre monde d’où nous venons.

Notre avis : un film a voir absolument et qui nous fait bien réfléchir après l’avoir vu et remet en question les fondement de la résurrection dont on parle dans la Bible..

Disponible sur https://www.jupiter-films.com/film-nosso-lar-notre-demeure-dvd-francais-49.php

Extrait :

Mais qui est Chico Xavier ?

Statue de Chico Xavier, ville de Pedro Leopoldo.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
UberabaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Chico Xavier statue 1.jpg
plaque commémorative

Francisco Cándido Xavier (2 avril 1910 – 30 juin 2002) , alias Chico1 Xavier, est le médium brésilien le plus célèbre2 et le plus prolifique du xxe siècle. Sous l’influence des « Esprits », il a produit plus de quatre cents livres de sagesse et de spiritualité, dont une centaine édités dans plusieurs langues. Il a popularisé la doctrine spirite au Brésil. Chico Xavier a reçu d’innombrables hommages tant du peuple que d’organismes publics3. En 1981, le Brésil propose officiellement Chico Xavier comme candidat au prix Nobel de la paix. En 2000, il est élu « Minéro du xxe siècle », à la suite d’un sondage auprès de la population de l’État fédéral brésilien où il résidait4. Après sa mort, les députés de l’assemblée nationale brésilienne ont officiellement reconnu son rôle dans le développement spirituel du pays5.

Biographie

Enfance

Francisco Cándido Xavier nait le  dans la municipalité de Pedro Leopoldo, dans l’État du Minas Gerais (Brésil). La famille compte neuf enfants, ses parents sont tous deux analphabètes, son père est vendeur de billets de loterie et sa mère, blanchisseuse. Chico raconte que c’est à cinq ans, après avoir perdu sa mère, qu’il commence à entendre des voix. Il travaille dès neuf ans, comme tisserand, tout en continuant l’école primaire. À douze ans, il rédige en classe une rédaction remarquable et explique à sa maîtresse que ce texte lui a été dicté par un esprit qui se tenait près de lui. À la suite de la guérison de l’une de ses sœurs souffrant d’obsession, Chico ainsi que toute sa famille adhèrent au spiritisme.

Débuts dans le spiritisme

Centre spirite « Luiz Gonzala », à Pedro Leopoldo, en 2008.

Chico Xavier étudie la doctrine spirite et fonde le centre spirite « Luiz Gonzaga », le 21 juin 1927. Il s’investit dans son activité de médium et développe ses capacités en psychographie. Il affirme voir, en 1931, son « mentor » spirituel sous la forme d’un esprit prénommé Emmanuel. Guidé par cet être invisible, Chico publie son premier livre en juillet 1932 : Le Parnasse d’outre-tombe7, recueil de 60 poèmes attribués à neuf poètes brésiliens, quatre portugais et un anonyme, tous disparus. Cet ouvrage de haute poésie, produit par un modeste caissier, qui le signe du nom d’auteurs décédés provoque l’étonnement général. Le journal O Globo de Rio dépêche l’un de ses rédacteurs, non spirite, assister pendant plusieurs semaines aux réunions du groupe spirite du centre Luiz Gonzaga. Il s’ensuit une série de reportages qui popularisent le spiritisme au Brésil.

Une vie de médium

À partir de sa première publication, Chico Xavier ne cesse d’écrire des poèmes, des romans, des recueils de pensées, des ouvrages de morale ou des traités de technique spirite. Bon nombre de ces publications sont des succès de librairie, la plus vendue reste Nosso Lar, la vie dans le monde spirituel, diffusée à plus de 1,3 million d’exemplaires8. Beaucoup sont traduites en anglais, français et espagnol. La totalité des droits d’auteur reviennent à des œuvres de charité, Chico ne vit que de son maigre salaire d’employé au ministère de l’agriculture. À partir de 1957, Chico Xavier s’installe à Uberaba qui devient un lieu de rassemblement pour les spirites du monde entier. Il y meurt le , sans jamais varier d’explications sur l’origine de sa production littéraire phénoménale. Tous les scientifiques et rationalistes voient un humaniste mais n’arrivent pas à démontrer de supercheries. Sous son impulsion, le Brésil devient la patrie d’adoption du spiritisme : il y compterait 20 millions de sympathisants dont 2,3 millions de pratiquants, ce qui en ferait la troisième religion du pays3.

Notoriété

De son vivant, Chico Xavier est fait citoyen d’honneur de plus d’une centaine de villes, dont São Paulo. En 1980, un gigantesque mouvement national se constitue afin qu’il obtienne le prix Nobel de la paix l’année suivante. Dans tous les États du Brésil des comités de soutien se formèrent, des centaines de municipalités, des assemblées législatives de la plupart des états, des parlementaires de Brasilia, dont Tancredo Neves alors président du Parti Populaire au Sénat, appuient sa candidature9. En 1981, plus de 10 millions de Brésiliens signent une pétition en faveur de l’attribution de la prestigieuse distinction à Chico Xavier. La même année, le député José Freitas Nobre transmet lui-même au comité de Stockholm un dossier constitué de plus de 100 kg de documents, afin d’appuyer la candidature du médium10. Chico Xavier ne reçoit pas le prix Nobel, mais devint une figure emblématique du Brésil. Aujourd’hui, des dizaines de villes au Brésil possèdent une rue Chico-Xavier11. La vie de ce médium a servi de base au film Chico Xavier produit par Columbia Pictures en 201012.

Principaux livres produits par Chico Xavier

Chico a été un écrivain très prolifique : 451 livres lui sont attribués, dont 39 édités après sa mort3. Comme tous les médiums, Chico Xavier ne prétendait pas être l’auteur des livres, mais uniquement l’instrument utilisé par les esprits pour se manifester et transmettre leurs enseignements. C’est la raison pour laquelle, le nom d’un esprit est associé à chaque livre.

Ouvrages traduits en français (liste non exhaustive)

Ouvrage originaux en portugais (liste non exhaustive)

  • 1932 – Parnaso de Além-Túmulo (toute première publication)
  • 1937 – Crônicas de além-túmulo (FEB, par l’esprit Humberto de Campos)
  • 1938 – Emmanuel (FEB, par l’esprit Emmanuel)
  • 1938 – Brasil, Coração do Mundo, Pátria do Evangelho (FEB, par l’esprit Humberto de Campos)
  • 1938 – A Caminho da Luz (FEB, par l’esprit Emmanuel)
  • 1939 – Há Dois Mil Anos (FEB, par l’esprit Emmanuel)
  • 1940 – Cinqüenta Anos Depois (FEB, par l’esprit Emmanuel)
  • 1941 – O Consolador (FEB, par l’esprit Emmanuel), Fév., 1941 (Premier tirage de 218 000 exemplaires)
  • 1942 – Paulo e Estevão (FEB, par l’esprit Emmanuel)
  • 1942 – Renúncia (FEB, par l’esprit Emmanuel)
  • 1944 – Nosso Lar (FEB, par l’esprit André Luiz)
  • 1944 – Os Mensageiros (FEB, par l’esprit André Luiz)
  • 1945 – Missionários da Luz (FEB, par l’esprit André Luiz)
  • 1946 – Lázaro Redivivo (FEB, par l’esprit Irmão X)
  • 1946 – Obreiros da Vida Eterna (FEB, par l’esprit André Luiz)
  • 1947 – Volta Bocage (FEB, par l’esprit Manuel Maria Barbosa Du Bocage)
  • 1948 – No Mundo Maior (FEB, par l’esprit André Luiz)
  • 1948 – Agenda Cristã (FEB, par l’esprit André Luiz)
  • 1949 – Voltei (FEB, par l’esprit Irmão Jacob)
  • 1949 – Caminho, Verdade e Vida (FEB, par l’esprit Emmanuel)
  • 1949 – Libertação (FEB, par l’esprit André Luiz)
  • 1950 – Jesus no Lar (FEB, par l’esprit Neio Lúcio)
  • 1950 – Pão Nosso (FEB, par l’esprit Emmanuel)
  • 1952 – Vinha de Luz (FEB, par l’esprit Emmanuel)
  • 1952 – Roteiro (FEB, par l’esprit Emmanuel)
  • 1953 – Ave, Cristo! (FEB, par l’esprit Emmanuel)
  • 1954 – Entre a Terra e o Céu (FEB, par l’esprit André Luiz)
  • 1955 – Nos Domínios da Mediunidade (FEB, par l’esprit André Luiz)
  • 1956 – Fonte Viva (FEB, par l’esprit Emmanuel)
  • 1957 – Ação e Reação (FEB, par l’esprit André Luiz)
  • 1958 – Pensamento e vida (FEB, par l’esprit Emmanuel)
  • 1959 – Evolução em Dois Mundos (FEB, par l’esprit André Luiz)
  • 1960 – Mecanismos da Mediunidade (FEB, par l’esprit Waldo Vieira)
  • 1960 – Religião dos Espíritos (FEB, par l’esprit Emmanuel)
  • 1961 – O Espírito da Verdade (FEB, par divers esprits)
  • 1963 – Sexo e Destino (FEB, par l’esprit André Luiz)
  • 1968 – E A Vida Continua… (FEB, par l’esprit André Luiz)
  • 1970 – Vida e Sexo (FEB, par l’esprit Emmanuel)
  • 1971 – Sinal Verde (par l’esprit André Luiz)
  • 1977 – Companheiro (Instituto de Difusão Espírita, par l’esprit Emmanuel)
  • 1985 – Retratos da Vida (IDE/CEC, par l’esprit Cornélio Pires)
  • 1986 – Mediunidade e Sintonia (CEU, par l’esprit Emmanuel)
  • 1991 (?) – Queda e ascensão da Casa dos Benefícios (par l’esprit Bezerra de Menezes)
  • 1999 – Escada de Luz (CEU, par divers esprits, dernière publication)

Ouvrages biographiques en français

Le journal Le Monde du 13 mai 2010 a également publié une biographie de Chico Xavier, en page 26.

Au cinéma

Source Wikipédia

 

Laisser un commentaire

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies. Ce site utilise des cookies , pour continuer à utiliser ce site veuillez accepter notre utilisation des cookies.